experiences culinaires épisode 1

Publié le par jo

Mes expériences culinaires, voici donc 5 semaines que je suis arrivé en Chine j’ai donc pu essayer un grand nombre de plats, ce qui semble étrange et repoussant, sale nous semble normal maintenant. Il y a deux jours, pendant que nous dégustions un de nos plat favori du Tie ban niu lu (Bœuf sur plaque de fer) des petits morceau de bœuf servi avec une sauce exquise sur une plaque de métal en forme de vache le tout recouvert d’une feuille de salade,

je vis au moment précis où mes baguettes se plantèrent dans un morceau de viande, un cafard, un ENORME cafard, perché sur un rebord juste derrière la tête d’un de mon pote de nationalité française mais avec une tête de chinois (ce qui malheureusement l’handicape pour tout ce qui est drague, ici les filles sont pas difficile au niveau physique des hommes… enfin… du moment qu’ils sont occidentaux… Alors, pour lui ce n’est pas facile, mais il a l’avantage de pouvoir parler la même langue !). Bon, donc je parlais de nourriture, ou plutôt de cafard, c’est sûr que ça m’a fais une sorte de mini électrochoc quand je l’ai vu mais je suis plus ou moins habitué a ces insectes répugnant car ma voisine de pallier en France devais en faire un élevage et m’en envoyais quelques uns de temps en temps… Très sympas de sa part mais un peu cradoque quand même. Bref, donc étant donné que nous étions en train de manger j’ai préféré garder le silence et ne rien dire aux autres car deux d’entre eux que je ne citerai pas, auraient sauté dans tous les sens et seraient parti en courant… (J’ai déjà dû d’ailleurs aller tuer quelques insectes pour eux grâce à mon chausson magique tueurs de bestioles infectes.) Donc, grâce a mon sang froid et ma grande dignité (hum hum) nous avons pu finir notre repas en toute « tranquillité » enfin les autres, moi pendant tout le repas j’ai quand même eu les yeux rivé sur les deux grandes antennes de cette cochonnerie de bestiole degeu. Sinon pour ce qui est de l’hygiène dans les restaurant, je ne pense pas qu’ils connaissent exactement la signification ou même peut être l’existence du mot « hygiène ». Les tables sont nettoyer entre deux services grâce a une serviette humide trempé dans une bassine (la même toute la journée) d’eau froide bien évidement (pas de robinet d’eau chaude dans ce pays), la seule eau chaude c’est sous la douche pour ceux qui ont une douche… (Les étudiant chinois se lavent dans une bassine d’eau froide, à l’ancienne) ou l’eau d’une bonbonne si vous avez l’électricité pour la brancher. En fait la nourriture est très bonne (enfin bien sûr il y a des trucs qu’on aime pas, vraiment pas… mais ça c’est une autre histoire). Le côté inexistence de l’hygiène on l’oubli assez vite quand on vit en Chine, la nourriture est bonne et pas cher du tout, on mange donc deux fois par jour dans les restaurant à l’entrée e notre campus, on alterne entre, restaurant spécialisé dans les nouilles, restaurant spécialisé dans les raviolis et notre restaurant préféré, le restau aux milles cafards… Je me dis qu’après cinq semaines si je ne suis pas morte d’une intoxication alimentaire c’est que c’est bon ! Pas de problème non plus pour manger la viande qui fais peur à tout le reste du monde, le poulet on en mange tous les jours (désolé maman, me grondes pas…) il est bien bon et toujours bien cuit !  Ici le légume de prédilection c’est l’aubergine et les légumes verts (toujours chaud et bien cuits). Pas de dessert par contre, si vous voulez manger sucré alors prenez un bon plat de porc sauce aigre douce, vous aurez votre cota de sucre pour la journée (je trouve ce plat d’ailleurs un peu écoeurant). Bon maintenant cet article écris je vais vous présenter quelques plats avec des photos…

Publié dans jojo-en-chine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Justin 11/12/2006 08:55

Ca me donne trop faim ....

Jean-Pierre 10/12/2006 20:45

A quand les fiches cuisines ?
Ca parait assez bon si on ne prend pas l'option cafard